Brazil Selection – agence de voyage locale au Brésil

Brazil Selection – agence de voyage locale au Brésil

quartier salavador bresil

Incomparable Brésil

 

Si vous croisez quelqu’un rentrant de ses petites vacances qui vous dit qu’il a « fait le Brésil », souriez. C’est, au mieux un hâbleur, au pire un menteur. Le Brésil est si vaste et si varié qu’il faut plusieurs visites pour commencer à en appréhender la réelle saveur. On peut par contre faire un séjour là-bas… et dire plus modestement qu’on « est allé au Brésil ». En se promettant d’y revenir.

 

Le Brésil, c’est le plus grand pays d’Amérique latine. Quinze fois la France, il couvre la moitié de l’Amérique du Sud ! Il a des frontières communes avec tous les pays du continent, à l’exception du Chili et de l’Equateur. Il contient la plus grande forêt au monde qui, elle-même, est arrosée par le deuxième plus grand fleuve après le Nil africain. Il propose de milliers de kilomètres de plages, des plateaux arides, des forêts tropicales, des plaines agricoles, des villes tentaculaires et des villages remarquables. On comprendra donc qu’après une première « prise de connaissance », il faille songer à approfondir le sujet.

On peut diviser de façon arbitraire le Brésil en quatre grandes régions : le Nord et sa forêt amazonienne, le Nordeste et ses plages mythiques, le centre-ouest agricole à la grande biodiversité et le Sud avec ses villes phares comme Rio de Janeiro, Belo Horizonte ou São Paulo. Autant de visages à découvrir dans ce pays magique au passé riche et aux cultures entremêlées.

 

Voyagez au Brésil en toute sérénité avec une agence locale

 

Pour découvrir cette vaste destination dans les meilleures conditions, l'idéal est de faire appel à une agence de voyage locale. En effet vous avez affaire à une équipe de professionnels francophones qui vit dans le pays. Ils sont les mieux à même de mettre en adéquation le voyage dont vous avez envie avec la réalité du terrain.

 

Le Nord, le géant Amazone et sa forêt

forêt amazonienne

Composé de sept états, le Nord est surtout caractérisé par les deux plus importants que sont le Pará et l’Amazonas. Ils contiennent à eux deux la plus grande partie de l’immense forêt amazonienne, poumon de la planète et sanctuaire d’une biodiversité époustouflante. Une visite de cette région allie découverte de la nature, de la faune et de la flore, mais aussi des villes qui s’y sont implantées.

Cité au riche passé colonial, Belém est à la fois un port ouvrant sur l’Océan Atlantique et le point de départ pour la longue remontée de l’Amazone vers les villes de Santarem et Manaus. Un départ qui ne se fera pas avant d’avoir visité l’immense île de Marajó, sise à trois heures de bateau de Belém. D’une taille équivalent à celle de la Suisse, l’île est un extraordinaire écosystème où se côtoient des centaines de races d’animaux, allant des oiseaux multicolores aux buffles évoluant en troupeaux impressionnants dans des zones marécageuses qui se visitent en pirogue.

 

La remontée de l’Amazone permet de découvrir la luxuriance d’une forêt exceptionnelle par sa taille et sa densité, ainsi que ses animaux… et les hommes qui y vivent. Les multiples circuits proposés permettent au visiteur de s’immerger dans un monde fermé qui commence par l’observation du fleuve depuis les petits bateaux de croisière en bois, fleuve dont certains caprices valent à eux seuls le détour, comme cette « Rencontre des eaux » entre l’Amazone et le Rio Negro qui refusent de mélanger leurs eaux aux teintes différentes sur plusieurs dizaines de kilomètres.

Une fois pied à terre, des excursions passionnantes font pénétrer le visiteur dans la densité de la jungle où un guide local apprend aussi bien les noms de tout ce qui entoure… que pêcher le fameux piranha ! Les nuits se passent dans la douceur de la nuit tropicale au son incroyable des cris des animaux nocturnes, dans des lodges paradisiaques ou, expérience ultime, dans des cabanes dans les arbres.

 

Le Nordeste, le soleil et la mer en priorité

Rio de janiero par brazil selection

Couvrant un immense littoral au nord et à l’est, le Nordeste est certainement la région la plus méconnue du Brésil, mais pas la moins attractive. Sa fréquentation touristique raisonnable réjouira les allergiques aux grandes foules, ce qui est déjà une bonne raison de séjour. Les sportifs adeptes du surf et du kitesurf y trouveront des spots parmi les plus renommés au monde, les plongeurs seront émerveillés par le petit paradis qu’est l’île de Fernando de Noronha au large de Natal, et les amateurs de baignades, soleil et farniente seront comblés par les immenses plages qui s’étirent tout au long de ces milliers de kilomètres de côte.

 

Enorme atout, le Nordeste bénéficie d’un climat extrêmement plaisant toute l’année, d’une trentaine de degré, plus ou moins en fonction des saisons (qui restent très nuancées dans cette partie du globe). Ces conditions permettent donc se s’adonner aux sports susmentionnés, mais également de partir en excursion dans des paysages incroyables, comme le parc des Lençois Maranhenses. C’est un vaste réseau de dunes à la blancheur éclatante, dont les formes évoquent les plis d’un tissu se déroulant à perte de vue, entrecoupées par d’immenses piscines naturelles d’eau de pluie (oui, il pleut parfois dans le Nordeste) dans lesquelles les randonneurs se baignent avec volupté après avoir arpenté les arêtes de sable.

La côte elle-même offre la visite de superbes villages de pêcheurs dont l’authenticité est soigneusement préservée par leurs habitants.

 

Nous avons cité plus haut Fernando de Noronha qui est un véritable joyau de la nature, inscrit au patrimoine de l’humanité. C’est un des plus beaux sites de plongée au monde, mais les simples visiteurs peuvent y jouir de paysages superbes, plages et forêts, en observant une faune très spécifique, dont des baleines qui viennent nager en surface à certains moments de la journée. Joignable par avion, Fernando de Noronha fait partie des incontournables du Brésil, même si la préservation de ce site exceptionnel implique quelques règles de bonne conduite élémentaires, mais strictes… et des prix plus élevés qu’ailleurs.

 

Les amateurs de fêtes et de soirées nocturnes enfin trouveront leur plaisir dans les villes de Recife, ou plus au sud dans l’état de Bahia, de Salvador. Deux villes essentielles du Brésil à découvrir impérativement, pour la richesse de leurs vieux quartiers et pour l’ambiance unique qui y règne, surtout en période de carnaval.

Car le Brésil, c’est avant tout un pays de fêtes vécues comme des moments exutoires par une population métissée et prompte à descendre dans les rues ou sur les plages pour chanter et danser au son des orchestres ou des trios electricos, sortes de gros camions équipés de sonos qui ne s’éteignent qu’au petit matin (et encore !). Tout est prétexte à faire la fête au Brésil : Noël, le nouvel an, le carnaval, certaines célébrations religieuses comme le Candomblé, sans oublier évidemment le roi « futebol » qui met en transe la quasi-totalité de la population. Sauf quand le pays perd, et là, c’est un drame national !

 

Le Centre, richesse des écosystèmes et architecture futuriste

 

Le centre est composé de seulement trois états, le Mato Grosso, le Mato Grosso Do Sul et le Goiás. Mais ces trois entités sont à elles seules aussi vastes que le Nordeste et l’état de Bahia réunis.

Le principal attrait du Mato Grosso est son immense parc naturel, le Pantanal, qui couvre 50 000 km2 du nord au sud. Traversé par une piste très longue, la Tranpantaneira, cette vaste zone marécageuse a la particularité unique de changer d’aspect durant la saison des pluies et des se recouvrir d’une grande étendue d’eau. Dans cette région à l’accessibilité réduite, les excursions se font en pirogue ou bateau à moteur et permettent d’observer une faune d’une richesse incroyable, des nombreuses variétés de perroquets (dont le fameux Ara bleu) au jaguar, en passant par la loutre géante ou le boa constrictor. Inutile de préciser que les amateurs de photos animalières trouvent là un terrain d’expression rêvé.

Le sud du Pantanal est plus « ouvert » et accessible. Essentiellement agricole, il permet un tourisme plus familial, à la découverte de la vie locale et des fazendas, ces grandes propriétés dont beaucoup ont reconverti une partie de leur activité dans l’accueil et l’hébergement des touristes.

 

Situé à l’est du Mato Grosso, le Goiás a un climat plus aride, avec de la savane et des plateaux désertiques. C’est sur l’un d’eux qu’a été édifiée en 1960 la ville nouvelle de Brasilia qui devint la nouvelle capitale du Brésil, au détriment de Rio de Janeiro. Cité créée par les architectes Oscar Niemeyer et Lucio Costa, Brasilia est une ville remarquable marquée par une architecture futuriste et des monuments incontournables, comme sa célèbre cathédrale de verre et de béton.

 

Le Sud, les plaisirs de Rio et les chutes d’Igaçu.

 

Si nous avons évoqué précédemment les nombreux attraits que propose ce vaste pays qu’est le Brésil, ce n’est pas pour le réduire à la simple ville de Rio de Janeiro. Néanmoins, et de façon incontournable, on ne peut qu’admettre que Rio reste LA vitrine du Brésil. Celle que tout visiteur veut absolument aller admirer, au risque d’oublier tout ce qui existe ailleurs. On n’est pas ville olympique, capitale du football et de la samba pour des prunes !

Rio est certainement l’endroit du Brésil qui combine le mieux tous les plaisirs : celui de la géographie avec ses sites mondialement connus que sont le Corcovado ou le Pain de sucre, ceux de ces plages mythiques qui ont inspiré les grands musiciens de la Bossa Nova, ceux de la fête grâce à son célèbre carnaval, et ceux du sport avec son fameux stade emblématique du Maracanã. Mais Rio a su évoluer et propose aussi des activités nouvelles, autre que le farniente, le sport ou la culture. Comme ce magnifique et passionnant Museu do Amanhã (Musée de Demain), inauguré en 2015 sur le front de mer, et qui passe en revue de façon didactique toutes les alternatives pour une vie meilleure grâce aux nouvelles énergies dans les années futures.

La région immédiate de Rio propose enfin des stations balnéaires de tout premier plan dans ses anses et îles de rêve comme Paraty, Buzzios, Angra dos Reis ou encore Ilha Grande.

 

Située dans l’état du Minais Garais, Belo Horizonte est une ville multiforme mêlant passé et présent. Elle met en avant son côté culturel grâce, notamment, à un inédit musée d’art contemporain à ciel ouvert, l’Inhotim. Ouro Preto, quant à elle, fait revivre l’art baroque portugais et ravit les amateurs d’histoire et de vieilles pierres. Plus au sud dans l’état du même nom, la tentaculaire ville de São Paulo ne peut se résumer à une simple ville d’affaire. Elle offre de nombreux monuments, parcs et musées à visiter.

chute d' iguaçu bresil

Ce rapide tour d’horizon du Brésil ne peut se terminer sans évoquer la merveille géographique que sont les chutes d’Iguaçu. Véritable barrière naturelle érigée entre le Brésil et l’Argentine, ces cataractes hautes de 80 mètres et étalées sur près de trois kilomètres sont un des musts à visiter dans ce sud extrême du pays.